Menu Musique
Single Collection - On Air Now : Vaiteani - Ua Roa Te Tau
 

Vaiteani - Ua Roa Te Tau (2017)

Schedule / Grille des Emissions

Chart / Classement

24/7 Music Non Stop - Découvrez la Playlist VinyleMusique.fr

A propos de Vaiteani - Ua Roa Te Tau

Musique : Vaiteani dévoile un nouveau clip vidéo, 'Ua Roa Te Tau'. Ce nouveau morceau de Vaiteani nous séduit de par sa qualité musicale ainsi que par ce style singulier si caractéristique. Nous sommes impatient de vous le faire découvrir. C'est pourquoi nous décidons, dés aujourd'hui, de partager avec vous ce nouveau titre de Vaiteani en le faisant entrer en programmation dans l'une de nos playlists. Il se peut très bien que 'Ua Roa Te Tau' devienne l'un des titres phares, voir le tube de l'année 2017 et vous aurez ainsi eu le privilège de le découvrir en avant première sur VinyleMusique.fr. Si vous êtes fan de Vaiteani et que ce nouveau single, 'Ua Roa Te Tau', vous donne le frisson, nous vous invitons à voter pour lui afin de lui permettre de se rapprocher de la première place de notre classement des meilleurs vidéos musicales de la semaine, classement établis d'après le vote des internautes et consultable chaque dimanche. Vous avez, dés à présent, la possibilité de donner votre avis en laissant un commentaire, en déposant une chronique ou toute autre information qui pourrait enrichir cette article et permettre ainsi au plus grand nombre de mieux appréhender l'univers musical de Vaiteani. N'hésitez pas à partager cette vidéo avec vos amis, car Vaiteani mérite à coup sûr que l'on parle de sa musique et le maximum de visibilité. Merci de votre visite, bonne écoute et, nous l'espérons, à bientôt.

Communiqué de presse : Vaiteani, c’est la « source céleste » en polynésien, une sensation qui surgit à brûle-pourpoint, nous capture et nous caresse dans une sensualité toute nouvelle. Le couple de musiciens composé de Luc aux arrangements et de Vaiteani au chant, nous offre un premier album qui invite à l’évasion en mélangeant des sonorités polynésiennes à de la pop anglo-saxonne. Ua Roa Te Tau, le nouveau clip de Vaiteani vient de sortir ! A la suite des premiers extraits O Vai, et Silver Ocean, le clip de Ua Roa Te Tau nous offre un plongeon revigorant dans la Folk Polynésienne enveloppante du duo qui dévoile un clip aux couleurs de son île, Tahiti. A travers une chanson qui raconte l’attente insoutenable de l’appel amoureux et l’importance de tourner la page, Vaiteani continue de nous accompagner pour nous aider, tout en douceur et en tiarés, à laisser derrière nous nos amours compliquées : Ua Roa Te Tau. Quelque part dans une vallée du pacifique sud, nichée sous les fougères arborescentes et les bougainvilliers rubiconds, se cache une source magique. Vaiteani, c’est elle, la « source céleste » en polynésien. Luc, c’est lui, le jeune trouvère qui lui offre ses lumières. Il est venu de l’est pour boire à la rivière et depuis, il joue au creux de son lit pour la faire chanter. Luc et Vaiteani c’est l’hymen hybride de l’Alsace et de Tahiti. De la « Polynesian Folk » qui surgi à brûle-pourpoint, qui nous capture et nous caresse dans une sensualité toute nouvelle. Ils se sont rencontrés quand ils étaient étudiants à Strasbourg. Vaiteani avait quitté son paradis tropical pour l’université en métropole. Elle sera professeur d’anglais pendant cinq ans. De son côté, Luc étudie la musicologie, joue de la guitare, du luth et sur une myriade d’instruments aussi exotiques qu’enchanteurs : balafon, kalimba, oud, épinettes des Vosges, il vagabonde sur ses ballades folk et médiévales. Il sera le clair, elle, l’obscur. Noble, pudique, Vaiteani chante son monde intérieur sur les enluminures de Luc. Deux âmes-cœurs se sont unis et forment un seul et même prénom. A l’unisson, ils créent leurs ballades sur les pulsations du corps et de l’esprit. En 2011, Luc et Vaiteani ont rejoint Tahiti. Elle est enseignante, il donne des cours de musiques aux enfants. Un jour, il entend parler d’un concours intitulé « 9 semaines et un jours ». Un tremplin musical pour les jeunes talents d’outre-mer qui promettait aux gagnants de jouer sur la grande scène des Francofolies de La Rochelle. Pari réussi, ils seront lauréats et feront leurs preuves devant 10 000 personnes, sous le regard protecteur de Laurent Voulzy, touché par la grâce de Vaiteani. Adoubés par l’ange gardien Voulzy, ils n’hésitent plus une seconde et se mettent à l’ouvrage. Vaiteani raconte que Ben Harper lui a transpercé l’âme et que Beyonce parle à son corps. L’alchimiste touche à tout, puise son inspiration autant dans une chacone de Jordi Savall que quand les broderies miniatures de la kora de Toumanie Diabiaté. En 2015 ils signent avec le label « Un plan simple. » Vaiteani est un album de onze chansons, qui parle de l’attente insoutenable du coup de fil amoureux « Three Weeks », de la confiance qui vous lâche dans la prière mélancolique « Confidence », de la trahison « Blind ». Dans « Silver Ocean » on lévite, porté par la beauté de ces Iles du Vent si pacifiques, tandis que « Run run » poursuit sa course infernale vers la résilience. Avec « O Vai » sur un funk minimal, oblique et existentielle Vaiteani s’interroge : « Qui suis-je pour te juger ? Moi qui suis si affreuse… » Seule au piano, la belle affronte la mort sur « I’m ready » et nous berce en polynésien avec « Honu iti e » (Petite tortue) en hommage à la grand-mère tahitienne qui l’a accueilli chez elle, quand la jeune fille est arrivée en métropole. La tortue était son animal totem. Vaiteani est notre source miraculeuse.

Discussion sur Vaiteani - Ua Roa Te Tau

Plus de vidéos sur Vaiteani

Vaiteani : Ua Roa Te Tau (2017),

Réclamations

Cette vidéo de Vaiteani : Ua Roa Te Tau, est hébergée à l'adresse suivante : https://www.youtube.com/watch?v=0zcEpoOjll0 et diffusée sur VinyleMusique.fr via l'API mise à disposition par le site youtube.com. Pour toutes questions relatives aux ayants droit, merci de contacter directement le diffuseur de cette vidéo, via le site de streaming vidéo youtube.com. Vous pouvez empecher la diffusion de cette vidéo en supprimant le lien embed sur le site youtube.